Marocains du Monde

À Avignon, Marwa Srghir, une Marocaine arrivée en France il y a quatre ans, a du mal à recevoir des soins et à faire soigner ses jumelles âgées de trois ans et demi. Et pour cause, les médecins refusent de les prendre comme patientes.

via Bladi.net

Marwa Srghir aura beau essayer de figurer sur la liste de patients d’un médecin généraliste de l’agglomération, mais elle ne reçoit aucune réponse positive. Elle passe par son réseau de connaissances, suit les conseils donnés par le médecin de Protection maternelle et infantile (PMI) lors de son accouchement, mais aucun médecin n’a accepté de la recevoir comme patiente, rapporte Le Dauphiné Libéré. « Est-ce que c’est parce que je suis là depuis moins longtemps que d’autres ? », s’interroge la mère de famille.

À lire : Le calvaire d’une victime d’accident de la route pour se faire opérer

Elle décide de ne plus avoir recours à un médecin généraliste et se rend au service des urgences de l’hôpital d’Avignon pour soigner les maux du quotidien. Le diagnostic révèle une allergie aux lentilles pour l’une des jumelles, et une infection urinaire pour la seconde. « Heureusement que ce ne sont pas des problèmes très graves », explique Marwa. Elle compte sur son mari pour effectuer le déplacement du quartier Pont-des-deux-Eaux à la rue Raoul-Follereau. En cas d’absence de son époux, la jeune femme opte pour l’automédication afin de combattre une fièvre ou des symptômes plus légers.

Marwa semble voir le bout du tunnel. Une conseillère de la Caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM) du Vaucluse est disposée à l’aider à décrocher une place chez un médecin du Grand Avignon. « Elle m’a donné un papier et m’a demandé de relever le nom de tous les docteurs situés à proximité de mon domicile qui avaient refusé de me prendre comme patiente. Quand je lui redonnerai, elle les contactera pour savoir pourquoi ils m’ont dit ça et essayé de voir si un d’entre eux ne peut pas faire un effort », confie la mère de famille.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Translate »