Politique

Antonio Guterres confirme la présence illégale de membres armés du «polisario» à Guergarate

Via Lematin.ma

Dans son rapport au Conseil de sécurité sur le Sahara marocain, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a fait savoir que « des opérations de reconnaissance par hélicoptère de la Minurso au-dessus de Guergarate ont constaté la présence dans la bande tampon de 12 membres du polisario armés en uniforme militaire ».

Les observateurs de la Minurso ont également confirmé la présence de «8 véhicules militaires, dont deux étaient équipés d’armes lourdes» poursuit le SG dans son rapport qui couvre la période du 1er septembre 2020 au 31 août 2021. Un déploiement que le «polisario» a essayé de justifier comme une prétendue «protection des manifestants civils» présents également dans la zone tampon.

La confirmation de la présence des éléments armés du «polisario», parmi le groupe des 50 personnes, y compris des enfants et des femmes, est une preuve accablante que ce groupe séparatiste se servait d’eux comme des boucliers humains pour bloquer le passage à Guergarate.

De même, M. Guterres a fait savoir au Conseil que le «polisario» a été informé, par la Minurso, que sa présence à Guergarate constituait «une violation de l’Accord militaire n° 1» en «l’exhortant de retirer son personnel militaire et ses véhicules de la bande tampon».

Par ailleurs, le Secrétaire général des Nations Unies a infirmé toutes les allégations du «polisario» d’une soi-disant situation de guerre sur le terrain, en indiquant clairement que ce groupe armé mène des actions hostiles, de «basse intensité», «principalement concentrée dans le nord près de Mahbas» et qui ont même drastiquement diminué depuis janvier 2021.

Le Secrétaire général souligne enfin que les FAR répondent systématiquement aux provocations et actions de harcèlement du «polisario» sur le terrain.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Translate »