Politique

Armes chimiques dans la guerre du Rif: des partis politiques demandent au gouvernement espagnol de présenter des excuses

via Le360

Par Ayoub Khattabi le 29/11/2021 à 09h39

Pedro Sanchez - Espagne - Président du gouvernement espagnol

Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, ici à un débat réunissant des dirigeants socialistes européens sur le « Grand Changement », à la Maison de la Mutualité, à Paris, le 12 novembre 2021.

© Copyright : Thomas SAMSON / AFP

Les partis régionaux catalans la Gauche républicaine et Ensemble pour la Catalogne veulent que le gouvernement, au nom de l’État espagnol, condamne et s’excuse pour l’utilisation militaire d’agents chimiques contre la population civile pendant la guerre du Rif, qui a eu lieu il y a un siècle dans cette région du nord du Maroc.

La Gauche républicaine et Ensemble pour la Catalogne, deux partis indépendantistes catalans, ont enregistré, dans ce but, une proposition non législative à débattre au sein de la commission des affaires étrangères de la Chambre basse du Parlement.

 

En plus de condamner l’utilisation du gaz moutarde contre la population civile, les deux formations politiques demandent au gouvernement de s’engager à enquêter et vérifier de manière « indépendante, digne, rigoureuse et empirique », et en collaboration avec les autorités marocaines et la société civile du Rif, les conséquences de ces attaques chimiques « systématiques » datant de 1921 à 1926.

 

Selon l’initiative, l’utilisation de ce type d’armement aurait provoqué pendant des années et encore aujourd’hui « une incidence très élevée de cas de cancer dans les régions bombardées ».

 

Les deux formations qui composent la coalition gouvernementale catalane exigent que le gouvernement de Pedro Sánchez « s’excuse pour les atrocités de la guerre », notamment pour l’utilisation de ce type d’armement, et que les victimes et leurs descendants soient honorés.

 

Ils demandent aussi au gouvernement de prendre des mesures dans le domaine de la coopération internationale au développement afin de compenser les pertes dans la région rifaine pour les éventuels dommages causés par ces attaques.

Par Ayoub Khattabi

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Translate »