Lifestyle

Casablanca accueille MASSARI, l’école de la deuxième chance !

via Graziamaroc

Ce mardi 10 novembre, la Fondation SAHAM ainsi que ses partenaires du secteur public/privé ont inauguré le premier centre pilote baptisé « MASSARI-Ecole de la Deuxième Chance » pour la réinsertion sociale et professionnelle des jeunes à Médiouna, dans la périphérie de Casablanca. Ce centre pilote est un modèle social de partenariat innovant qui met en exergue une collaboration étroite de partenaires recruteurs du secteur privé engagés aux côtés de la Fondation pour le recrutement de jeunes formés au sein de MASSARI. La Fondation SAHAM travaille ainsi main dans la main avec ses partenaires pour former les jeunes au plus près des besoins des recruteurs.

 A savoir que les principales missions de ce premier centre pilote est : d’optimiser l’employabilité des jeunes « NEET » (jeunes déscolarisés, sans emploi et ne suivant aucune formation ou apprentissage) de 15-25ans de la Province de Médiouna en créant des partenariats avec des entreprises engagées pour le recrutement de ces jeunes, de contribuer au retour sur les bancs de l’école des jeunes pouvant poursuivre leur scolarité, de donner une nouvelle impulsion dans la vie sociale, culturelle et professionnelle de ces jeunes et enfin de contribuer à leur réinsertion dans la société marocaine. Et ce, à travers un accompagnement psychologique, une offre de formation et d’activités sportives et culturelles. A noter que les jeunes NEET auront accès à l’ensemble de ces activités de manière gratuite.

Il s’agit tout d’abord d’accompagner ces jeunes, qui sont souvent démotivés, sur le plan psychologique et de les orienter, grâce à la mobilisation de thérapeutes spécialisés recrutés par MASSARI. Des séances de coaching seront ainsi mises à disposition des jeunes. A titre d’exemple, durant le premier mois d’existence, plus de 30 jeunes ont été suivis individuellement par les psychologues du centre et près de 800 jeunes ont participé aux webinaires organisés. Le but principal étant d’améliorer les chances d’employabilité des jeunes et d’opérer une réconciliation entre le bénéficiaire, le marché de l’emploi et la société. D’ailleurs, les recruteurs partenaires seront en contact avec ces jeunes dès leur inscription, dont certains recruteurs participeront eux-mêmes aux formations qualifiantes. Enfin, l’inclusion du jeune NEET se fait aussi à travers un programme d’activités culturelles, artistiques et sportives, reconnues en tant que facteurs d’intégration sociale.

 Sur le plan opérationnel, le centre MASSARI prévoit d’accompagner 600 jeunes NEET par an. Les premières classes pilotes du centre ont vocation à être recrutées par des opérateurs du secteur de l’offshoring et des services à la personne. En raison de la pandémie, les formations ont débuté en ligne. Elles seront rapidement assurées en présentiel. Outillés pour intégrer le marché de l’emploi, les jeunes seront accompagnés dans leurs démarches par la Fondation SAHAM et l’ensemble de ses partenaires comme des associations locales, le réseau d’agences ANAPEC, l’OFPPT et d’autres partenaires privés. A terme, l’objectif des différentes parties prenantes est d’étendre ce modèle à plus grande échelle sur le Royaume en scellant des partenariats solides avec des institutions privées et publiques engagées pour la réinsertion sociale et professionnelle des jeunes marocains, aujourd’hui en marge de la société.

Centre Massari, Lotissement Riad Essalam – RN9 – Tit Mellil, Médiouna, périphérie de Casablanca

 http://sahamfoundation.com

 

Par Nafissa El Bouanani

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page