Politique

Echéances électorales : Les élections professionnelles ouvrent le bal

via Ajourd’hui

Echéances électorales : Les élections professionnelles ouvrent le bal

Lancement des consultations entre les syndicats et le gouvernement pour les premières élections en 2021

L’année 2021 sera une année électorale par excellence. Plusieurs scrutins devraient avoir lieu d’ici l’été prochain pour le renouvellement des instances. Les élections professionnelles devraient être les premières. Des sources syndicales annoncent que les consultations ont été lancées et devraient réunir les centrales syndicales les plus représentatives avec le gouvernement à travers le ministère de l’Intérieur.

Si aucune date officielle n’a été annoncée pour le moment, les syndicats s’attendent au maintien du même calendrier que celui des dernières élections professionnelles. Le scrutin devrait avoir lieu entre les mois de mai et juin prochains. Autrement, les fonctionnaires, salariés et autres travailleurs devraient être les premiers à s’exprimer dans les urnes au cours des prochaines semaines. Il faut dire que les syndicats les plus représentatifs s’impatientaient pour le lancement des consultations et des préparatifs par le gouvernement.

L’enjeu est de taille. En effet, les syndicats sont représentés à la Chambre haute du pays. Selon l’article 63 de la Constitution, «la Chambre des conseillers comprend au minimum 90 membres et au maximum 120, élus au suffrage universel indirect pour six ans (…)• Deux cinquièmes des membres élus dans chaque région par des collèges électoraux composés d’élus des Chambres professionnelles et des organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives, et de membres élus à l’échelon national par un collège électoral composé des représentants des salariés (…).

Ce scrutin représente un véritable test pour les syndicats mais également les partis politiques en attendant les prochaines échéances électorales. Il faut dire que certaines centrales syndicales disposent de connexions assez considérables avec des formations politiques». Les deux parties n’hésitent pas d’ailleurs à former des groupes parlementaires conjoints à la deuxième Chambre au début de chaque législature. L’organisation des élections professionnelles sera, en outre, un test pour le gouvernement qui doit, chose tout à fait rare, organiser tous les scrutins prévus en l’espace de quelques mois.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page