Marocains du Monde

Farid Azarkan, chef du parti politique DENK aux Pays-Bas, a été menacé, ainsi que ses enfants, après une séance parlementaire sur le meurtre du professeur français Samuel Paty.

via Bladi.net


© Copyright : DR

19 novembre 2020 – 09h40 –
Marocains du monde

Farid Azarkan, chef du parti politique DENK aux Pays-Bas, a été menacé, ainsi que ses enfants, après une séance parlementaire sur le meurtre du professeur français Samuel Paty.

Le député et ses enfants auraient été menacés sur internet et par courrier. Azarkan a averti le centre antiterroriste néerlandais qui a ouvert une enquête. Des mesures auraient déjà été prises, mais Azarkan affirme ne pas pouvoir en dire plus.

Selon l’homme politique, les noms de ses enfants ont été cités dans des messages sur les réseaux sociaux et plusieurs forums de discussion.

Les menaces font suite au soutien exprimé par le chef de parti à une pétition lancée par des organisations musulmanes aux Pays-Bas visant à interdire le blasphème. Azarkan est accusé d’avoir mal choisi son timing. Lui-même estime avoir donné son avis d’une façon correcte, contrairement à ce que prétendent ses collègues parlementaires.

« Ils font tout de suite de toi un ennemi, celui qui a planté un couteau dans le dos d’un prof. », explique Azarkan, qui exige des excuses et ne comprend pas pourquoi le président du Parlement n’est pas intervenu pour prendre sa défense.

Mots clés:

Pays-Bas

,

Farid Azarkan

Ces articles peuvent vous intéresser

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page