Politique

Karim El Aynaoui : Le Maroc, «une success-story» en matière de développement économique dans la région

Via Lematin.ma

Le Maroc représente une success-story en matière de développement économique dans la région, a affirmé le président du Policy Center for the New South (PCNS), Karim El Aynaoui. Le Royaume, dont la croissance du PIB s’est accélérée pendant ces dernières années, constitue un modèle dans la région, a souligné M. El Aynaoui qui s’exprimait à distance lors d’un panel sur le développement économique de l’Afrique du Nord, organisé dans le cadre du septième Forum Med Dialogue, tenu du 2 au 4 décembre à Rome. «Il est temps de voir grand et d’être plus ambitieux», a indiqué le président du think thank marocain, appelant le Maroc et l’Union européenne à renforcer davantage leur coopération, basée sur la confiance, dans plusieurs domaines, notamment le commerce».

S’agissant de la région de l’Afrique du Nord, M. El Aynaoui a fait savoir que le PIB a enregistré une croissance de 2,4% en moyenne entre 2010 et 2020, ce qui est inférieur à la décennie précédente, où la région a enregistré une croissance moyenne du PIB de 4,2%, expliquant que son développement économique a été impacté par l’instabilité, les fluctuations des prix du pétrole et les précipitations irrégulières. L’agriculture, en particulier pluviale, demeure un élément important des économies nord-africaines contribuant à plus de 10% de leur PIB, a-t-il précisé. Citant des données de la Banque mondiale, le président du PCNS a expliqué que le chômage des jeunes est alarmant dans la région, atteignant jusqu’à 50% en Libye, 39% en Algérie, 35% en Tunisie et 30% en Égypte, ajoutant que l’Afrique du Nord souffre également d’un faible taux de participation des femmes au marché du travail.

Selon les participants à ce panel, la Covid-19 a contribué à la détérioration des perspectives économiques de la région. La reprise fragile est confrontée à des défis structurels, notamment le manque de diversification économique, la chute de l’industrie du tourisme et la hausse du chômage. La région a l’un des plus faibles niveaux d’intégration économique régionale au monde, ont-ils regretté, notant que le développement économique joue un rôle crucial dans la construction d’un avenir durable pour la région dans les années à venir.

Dialogues MED 2021 entend à l’ère de la pandémie «développer un agenda positif pour la Méditerranée en partant du multilatéralisme comme stratégie de résolution des conflits». Parmi les enjeux au centre du débat, figurent les principaux défis sécuritaires, les politiques innovantes de gestion des flux migratoires, le sort des jeunes générations après la pandémie, les principales actions pour accélérer la transition vers une économie verte et durable et la relance du processus de paix au Moyen-Orient. 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Translate »