Politique

La main tendue du Roi à l’Algérie trouve ses origines dans l’histoire liant les deux peuples (politologue)

via Hespress

Dans un discours à la Nation, samedi, à l’occasion du 23e anniversaire de son accession au Trône, le Roi Mohammed VI, a encore une fois tendu sa main au voisin algérien, en s’adressant aussi amicalement que directement au peuple algérien. 

Exprimant fermement son engagement et celui du Maroc à améliorer la situation socio-économique de notre pays, le Roi Mohammed VI a indiqué dans son discours que cet engagement « n’a d’égal que Notre souci constant de gérer les priorités qui sont les siennes aux niveaux régional et international ».

À ce propos, le Souverain a souligné une fois de plus que « les frontières qui séparent le peuple marocain et le peuple algérien frères ne seront jamais des barrières empêchant leur interaction et leur entente », exprimant ainsi son souhait que  » ces frontières se muent en passerelles permettant au Maroc et à l’Algérie d’accéder à un avenir meilleur et d’offrir un bel exemple de concorde aux autres peuples maghrébins « .

Cette main tendue du Roi Mohammed VI à l’Algérie, pour la énième fois, a été très bien accueillie au sein de la communauté nationale et internationale. Selon le politologue Driss Aissaoui, le Souverain a parlé de l’Algérie et des Algériens avec « beaucoup d’amitié et ‘affection, et s’est surtout adressé au peuple algérien« .

Mais, pour Aissaoui, ce qui est triste, c’est que le Roi « voit que de l’autre côté de la barrière et de la frontière, il y a des gens qui passent leurs journées à faire des turpitudes pour casser l’image de ce pays« .

« Aujourd’hui, le Roi a dit qu’il faut qu’on arrête, en tant que Marocains et au nom de tous les Marocains, qui ne sont pas là pour chercher des problèmes aux voisins algériens« , analyse Aissaoui.

En effet, le Roi Mohammed VI a exhorté les Marocains « à préserver l’esprit de fraternité, de solidarité et de bon voisinage qui les anime à l’égard de nos frères algériens. D’ailleurs, Nous assurons ces derniers qu’en toute circonstance, le Maroc et les Marocains se tiendront toujours à leurs côtés« .

Le Souverain a de même assuré que « les allégations selon lesquelles les Marocains insulteraient l’Algérie et les Algériens sont le fait d’individus irresponsables qui s’évertuent à semer la zizanie entre les deux peuples frères« .

Cette « interdiction » par le Roi de nuire aux Algériens trouve ses sources selon Driss Aissaoui, dans les origines communes entre les deux pays. « Nous avons les mêmes origines et les mêmes aspirations. Tout nous réunit, notamment l’histoire, la langue, la religion.. Et le Maroc a été avec l’Algérie une constituante importante, d’un projet de développement qui aurait pu gagner beaucoup plus« , soutient le politologue.

« Lorsque vous regardez de très près la situation de l’Afrique qui compte huit grandes régions géographiques, et qui est un continent où les possibilités de croissance sont énormes, la seule région qui ne fait rien, qui ne bouge pas et qui n’a pas de réalisation réelle, c’est celle du Maghreb, parce que nous avons des gens qui ont considéré que la politique était quelque chose d’important (…) L’Algérie est en train de créer des problèmes là où il n’y en a pas. Nous aimons les Algériens et souhaitons d’être toujours en bonne relation avec eux. Mais malheureusement, les militaires algériens ne l’entendent pas de cette oreille« , se désole Driss Aissaoui.

Et le politologue d’ajouter « certains Algériens considèrent qu’il est impératif de casser le Maroc, de trouver un moyen de lui casser justement toute cette possibilité de se développer et de voir mieux ailleurs. Et c’est ça le problème de l’Algérie« .

Pour conclure, Driss Aissaoui a estimé que « le Roi Mohammed VI a aujourd’hui lancé un appel au peuple algérien pour dire, attention, il faut que nous participions à tout ce qui se fait au niveau de la politique, on ne va pas contribuer à faire vivre les rumeurs et les fakes news sur le Maroc« .

D’autre part, « il s’est adressé aux responsables et politiques algériens, en leur disant que, si nous sommes tous des gens responsables, il faut qu’on arrête ce massacre, il faut qu’on cesse cette situation et qu’on passe véritablement à ce que nos peuples attendent de nous, à savoir construire une région développée, où les peuples vivent dans l’harmonie et la prospérité« .

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Translate »