Marocains du Monde

La ministre déléguée en charge des Marocains résidant à l’étranger (MRE), Nezha El Ouafi, a annoncé, la mise sur pied par son département, d’un projet de programme national pour identifier les compétences marocaines résidant à l’étranger, afin de constituer une banque de compétences marocaines à l’horizon 2030.

via Bladi.net

La ministre déléguée en charge des Marocains résidant à l’étranger (MRE), Nezha El Ouafi, a annoncé, la mise sur pied par son département, d’un projet de programme national pour identifier les compétences marocaines résidant à l’étranger, afin de constituer une banque de compétences marocaines à l’horizon 2030.

La vision principale du ministère, est d’assurer « un changement en termes de mobilisation des compétences et d’institutionnalisation de cette initiative à travers le renforcement de la contribution de la communauté marocaine, en tant que compétences, aux divers chantiers nationaux initiés sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI », fait savoir le 360, citant Nezha El Ouafi. A l’en croire, près de 17% des MRE ont acquis une formation de haut niveau, devenant des titulaires de diplômes supérieurs.

« C’est la première fois que ce programme est évoqué avec comme perspective, de mettre en œuvre une série de mesures afin de mobiliser plus de 10 000 compétences marocaines à l’horizon de 2030 », s’est-elle félicitée, poursuivant qu’un nouveau programme nommé « MRE Academy », a été lancé, en collaboration avec l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), en plus de la signature d’une convention-cadre de partenariat, le 24 juin 2020. La première phase de ce programme a été mise en place entre cinq réseaux dans quatre continents constitués de 4 500 compétences nationales prioritaires dans les domaines de la formation, détaille la même source.

L’objectif de ce programme est de faciliter l’employabilité des jeunes, de mettre en place de nouvelles stratégies portant sur la formation des formateurs, l’ingénierie de la formation et l’enseignement à distance, en plus de la mise en œuvre d’un nouveau projet relatif au programme « Finkoum ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page