Marocains du Monde

L’arrivée des MRE pendant la saison estivale (15 juin au 31 août) a permis aux aéroports de Tanger, Tétouan et Al Hoceima d’améliorer leur flux de passagers voire de dépasser leur trafic d’avant la crise sanitaire.

via Bladi.net

L’annulation de l’Opération Marhaba, qui permettait aux MRE d’Europe de rejoindre le Maroc par bateaux pendant la saison estivale, a favorisé cette hausse du trafic aérien dans les aéroports de ces villes situées au nord du Maroc, région dont est issue une bonne partie des MRE résidant en Europe. Ainsi, le trafic passagers de l’aéroport de Tétouan a augmenté de plus de 133 % en 2020 par rapport à la même période de 2019, fait part L’Économiste. La tendance est la même dans les aéroports Ibn Batouta de Tanger et Chérif El Idrissi d’Al Hoceima qui ont vu leur trafic progresser respectivement de 114 % et de 106 % durant la période.

À lire : Le trafic aérien international rebondit grâce aux MRE

L’attractivité de la région nord par les MRE justifie cette augmentation du trafic, explique la même source, précisant que les MRE d’Europe occupent 74 % de ce trafic facilité par la mise en place de liaisons aériennes directes avec les principales métropoles européennes. Dans ce sens, Ryanair s’apprête à lancer prochainement une douzaine de liaisons aériennes supplémentaires au départ du Maroc, et précisément de Tétouan, à destination des aéroports de Madrid, d’Alicante et de Séville.

L’aéroport de Tanger bénéficiera aussi de deux liaisons supplémentaires vers Malaga, la capitale du tourisme espagnol. Ce qui permettra aux MRE installés dans le sud de l’Espagne de rejoindre plus facilement le Maroc.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Translate »