Économie

Le volet social sera au cœur des politiques économiques dans la région MENA, dont le Maroc. Le Fonds monétaire international (FMI) est totalement pour cette orientation et l’intègre parmi ses priorités régionales pour ce nouveau cap.

via Bladi.net

Ayant mis en place un chantier stratégique visant la promotion du volet social pour une relance intégrée et inclusive, le Maroc fera partie des premiers pays à bénéficier de l’expertise de l’institution financière internationale. Ainsi, « le FMI noue avec le Maroc un partenariat prometteur qui a abouti sur les 10 dernières années à la réalisation de réformes structurelles ayant contribué à l’amélioration de la situation économique du pays et à la stabilité des agrégats macroéconomiques » a indiqué Jihad Azour, Directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du FMI, lors du workshop virtuel.

Par ailleurs, la crise sanitaire, a causé des déséquilibres sociaux et territoriaux que le Maroc a affrontés en mettant en place un chantier prétentieux. Ainsi, lors de son discours prononcé à l’ouverture de la session parlementaire d’automne, le roi Mohammed VI a posé les jalons d’un plan de relance économique ambitieux, autour d’un grand projet de couverture sociale universelle, à travers quatre axes, dont l’élargissement à l’horizon 2022, de la couverture médicale, afin de permettre à 22 millions de bénéficiaires additionnels de jouir de l’assurance maladie de base.

Ensuite, les allocations familiales seront généralisées en faveur de 3 millions de familles profitant ainsi à environ 7 millions d’enfants en âge de scolarité. La base d’adhérents au système de retraite sera élargi à près de 5 millions de Marocains. À cela s’ajoute la généralisation de l’accès à l’indemnité pour perte d’emploi au profit des Marocains ayant un emploi régulier.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page