Politique

L’Espagne envisage d’inclure Sebta dans l’espace Schengen et d’y imposer le visa aux Marocains

via Le360

Par Rahim Sefrioui le 11/06/2021 à 12h35 (mise à jour le 11/06/2021 à 12h42)

Juan Gonzalez-Barba

Juan Gonzalez-Barba, secrétaire d’État espagnol à l’Union européenne.

© Copyright : MAE Espagnol.

Le secrétaire d’Etat espagnol à l’Union européenne, Juan Gonzalez-Barba, a déclaré, à Sebta, que l’exécutif envisageait la possibilité de « supprimer le régime spécial pour les villes autonomes (de Sebta et Melilla) prévu lors de l’adhésion de l’Espagne à l’espace Schengen », une exception accordée aux résidents des provinces de Tétouan et Nador.

«De cette façon, le contrôle frontalier se ferait au passage avec le Maroc» et non dans le port, a expliqué Juan González-Barba dans des déclarations aux médias, qui a prévenu qu’il s’agssait là «d’une question d’une énorme importance qui requiert le consensus maximal tant dans la ville qu’entre les forces politiques nationales».

 

Les évènements survenus à Sebta en mai dernier, à savoir l’assaut de 12.000 Marocains ayant accédé à la ville de manière illégale, ont conduit l’exécutif central à envisager de franchir cette «étape», a-t-il dit.

 

Lors de sa déclaration, le responsable espagnol a mis sur la table la possibilité de demander à l’UE l’entrée de la ville autonome dans l’Union douanière européenne et les conditions d’actualisation et de réforme de son régime économique et fiscal spécial (REF).

 

Toutefois, le secrétaire d’Etat a tenu à préciser que «cela ne signifie pas que l’Espagne renonce à ce que la prospérité de Sebta puisse être liée à celle du territoire marocain le plus proche, la Wilaya de Tétouan, comme elle veut le faire avec Gibraltar et ses environs».

Par Rahim Sefrioui

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Translate »