Politique

Maroc-Algérie: Lamamra dément toute « médiation saoudienne » 

via Hespress

Persistant dans son inébranlable hostilité envers le Maroc, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a réagi, ce samedi, aux informations relayées par certains médias, faisant état d’une tentative de médiation de la part de l’Arabie Saoudite pour résoudre la crise diplomatique entre Rabat et Alger.

Dans une déclaration à la chaîne d’information publique, AL24 News, Laamamra a affirmé qu’il « n’y a aucune médiation. Et que celui qui a été à l’origine de la rupture des relations diplomatiques entre Alger et Rabat assume ses responsabilités ».

Poursuivant son délire à sens unique, Laamara a estimé que cette question « ne se règle pas par une médiation, quelle que soit la nature des relations qui nous lient avec nos partenaires ».

« La position de l’Algérie est claire. La rupture des relations diplomatiques est intervenue pour des raisons fortes. Elle a été décidée pour faire porter la responsabilité pleine et entière à la partie qui a poussé les relations à ce mauvais niveau », a-t-il ajouté.

Sur cette même lancée, une source diplomatique algérienne a indiqué « les relations entre l’Algérie et le Maroc n’ont pas été évoquées au cours desdits entretiens mais plus encore, la position officielle algérienne est on ne peut plus claire à propos de toute initiative de médiation quelle qu’en soit la nature ».

« Les raisons qui ont présidé à la décision de rupture des relations avec le Maroc n’ont pas changé et la position de l’Algérie, à cet égard, ne changera pas non plus », a ajouté la source dans une déclaration à la publication proche du pouvoir, Achourouk.

Pour rappel, Alger avait annoncé en août dernier sa décision de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc.

«L’Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc à partir d’aujourd’hui», avait déclaré en ce sens le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, lors d’une conférence de presse à Alger.

Dans la soirée, le ministère marocain des AE, a rendu public un communiqué qui souligne que le Royaume du Maroc «a pris note de la décision unilatérale des autorités algériennes ».

Tout en disant «regretter cette décision complètement injustifiée mais attendue – au regard de la logique d’escalade constatée ces dernières semaines – ainsi que son impact sur le peuple algérien », le Royaume a affirmé rejeter catégoriquement « les prétextes fallacieux, voire absurdes, qui la sous-tendent ».

Et d’assurer que le Maroc, quant à lui, « restera un partenaire crédible et loyal pour le peuple algérien et continuera d’agir, avec sagesse et responsabilité, pour le développement de relations intermaghrébines saines et fructueuses ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Translate »