Societé

Trois questions à Yousra Madani, directrice du bureau Maroc de la WWF

via Telquel

Quels sont les défis de la gestion de l’eau dans le Moyen-Atlas?

L’irrégularité de la pluviométrie, la pression démographique croissante et des activités économiques entraînent une raréfaction des ressources en eau. Les eaux souterraines subissent les effets de la pollution des activités agricoles, et les eaux de surface sont polluées par l’élevage. Le retard important dans la collecte et la valorisation des eaux pluviales et l’absence d’infrastructures de traitement et de réutilisation des eaux usées en zones périurbaines et rurales représentent aussi des défis majeurs.

Le label “Ville des zones humides” pour lequel Ifrane est candidate est-il symbolique?

C’est aux gestionnaires des sites et des villes accrédités par Ramsar (convention fondée en 1971 pour protéger les zones humides, dont le Maroc est signataire, ndlr) de valoriser ce label, notamment au niveau touristique. La ville devra démontrer, sur la durée, qu’elle encourage la protection et la restauration des zones humides. Ce label est accordé pour une durée de validité…

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer