Politique

Vidéo. Oujda: ce qu’attendent les habitants de leur maire, nouvellement élu

via Le360

Par Mohammed Chellay le 26/09/2021 à 14h07

Adil Bouhjari - Safaa Mjid - Militants associatifs - Oujda - Election du Maire - Conseil communal Oujda - Mohamed El Azzaoui

Adil Bouhjari et Safaa Mjid, deux militants associatifs d’Oujda, réagissent pour Le360 à l’élection du nouveau maire RNI de la ville, Mohamed El Azzaoui. 

© Copyright : Le360 (capture image vidéo)

Les attentes des Oujdis vis-à-vis de leur nouveau président du Conseil communal sont grandes. Espaces verts, routes, éclairage public, plusieurs dossiers brûlants attendent Mohamed El Azzaoui, le nouveau maire RNI élu dans la capitale de l’Oriental.

«Le conseil de a ville a besoin de sang neuf. L’arrivée du nouveau maire va redonner une nouvelle vitalité et insuffler une nouvelle dynamique dans la région de l’oriental», a affirmé Safaa Mjid, actrice associative.

 

Mohamed El Azzaoui, candidat au nom du RNI, a été élu, le lundi 20 septembre, en tant que maire de la ville d’Oujda, et succède ainsi à Omar Hejira, du parti de l’Istiqlal.

 

Selon cette militante, le nouveau maire élu, Mohamed El Azzaoui, ingénieur de formation, qui a déjà eu l’occasion de se frotter à la gestion des affaires administratives, en sa qualité de directeur régional de l’OFPPT, est le mieux placé pour affronter les problèmes de la ville.

 

«Oujda a besoin d’espaces verts, de maisons de jeunesses, d’éclairage public, etc.», a également expliqué Safaa Mjid. 

 

Adil Bouhjari, lui aussi militant associatif, évoque quant à lui quatre chantiers sur lesquels le nouveau conseil de la ville devra prioritairement s’atteler lors de ce nouveau mandat: la « libération de l’espace public » (c’est à dire dégager les trottoirs de l’encombrement des tables de cafés et des marchands ambulants), l’état de la voirie, la valorisation des espaces verts et l’amélioration des transports urbains.

 

Au cours du scrutin qui l’a porté à la tête du Conseil communal d’Oujda, Mohamed El Azzaoui avait remporté 45 voix, grâce à une alliance tripartite RNI-PI-PAM alors que son adversaire, Abdelilah Saâdi, de l’USFP, a obtenu 8 voix.

 

 

 

 

Par Mohammed Chellay

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Translate »