Auto-moto

Majdouline Chafai El Alaoui : «Nous devrons nous adapter à un nouvel environnement, en espérant un retour progressif à la normale au deuxième semestre 2021, voire 2022»

via leMatin

Le Matin : Comment les Marques BMW et Mini ont réagi à décision du confinement sanitaire obligatoire ?  

Majdouline Chafai El Alaoui : Après l’annonce par le gouvernement de l’état d’urgence sanitaire au Maroc et la mise en place du confinement, le Groupe Smeia a décidé de fermer son activité automobile au niveau de tous les sites et succursales du 20 mars jusqu’au 21 avril 2020. La priorité a été donnée à la préservation de la santé de nos collaborateurs et de celle de nos clients. Durant cette période, les équipes sont restées en relation continue avec nos clients et nos followers sur les réseaux sociaux à travers nos pages BMW et MINI, sur Facebook et sur Instagram, ainsi que via des adresses mails dédiées. Une astreinte du service après-vente a été mise en place en cas d’urgence.

Dans un deuxième temps, et dans le but de servir nos clients et répondre à leurs attentes, nous avons organisé, à partir du 22 avril, des permanences du service après-vente à travers tout notre réseau de distribution. Actuellement nos sites sont ouverts de 9h à 16h et les clients peuvent avoir des rendez-vous via l’adresse ([email protected]) ou ([email protected]).

D’autres actions ont été réalisées pour accompagner nos clients pendant cette période, notamment l’extension de la garantie du véhicule jusqu’à la fin du confinement au cas où cette garantie expirait pendant le confinement. Par ailleurs, nous proposons à tous nos clients qui le souhaitent un diagnostic gratuit de leur voiture restée immobilisée pendant la période de confinement afin de leur permettre une reprise de conduite en toute sécurité. Quant à l’activité commerciale, la situation actuelle ne se prête pas à une vraie reprise. En tout cas, pas avant la fin du confinement.

Comment vous êtes-vous organisés en interne afin de vous adapter aux impératifs de la crise sanitaire et aux nouvelles procédures de prévention ?

Suite à la propagation au Maroc de la pandémie Covid-19 et en conformité avec les mesures prises par le gouvernement marocain afin de minimiser le nombre de contaminations, le Groupe Smeia a déployé, à travers toutes ses succursales, un protocole spécifique et de nouvelles procédures pour s’adapter aux impératifs de la crise sanitaire.Un comité d’hygiène a été désigné afin d’assurer le déploiement et le contrôle des différentes mesures de prévention et de sécurité.

Pour ce qui est de l’organisation du travail, les équipes ont été constituées en roulement, avec un effectif maximum sur site correspondant à la moitié de l’effectif habituel. Les postes de travail respectent les directives de distanciation recommandées. Tous les collaborateurs sont dotés des équipements nécessaires : masques, visières, gels hydro alcooliques et gants. Les mesures de températures corporelles sont prises à chacun des membres du personnel à leur entrée sur le lieu de leur travail. Au niveau du service après-vente, la procédure de réception et de livraison des voitures à nos clients a été adaptée à la situation, avec la mise en place d’une double désinfection ; à l’arrivée du véhicule dans nos ateliers et au moment de la restitution au client. Tous les produits utilisés pour la désinfection sont conformes aux recommandations du constructeur et respectent parfaitement, les matériaux et équipements à bord du véhicule.

Quel a été l’impact du confinement sanitaire obligatoire sur le bilan commercial des mois de mars et avril derniers ?

Le marché automobile marocain a connu une régression historique ces deux derniers mois, avec un repli de 62,9% et 88,9%, respectivement pour les mois de mars et avril. Seules 29.788 unités ont été vendues à fin avril dernier, soit une baisse de 37,4% par rapport à avril 2019. Le segment premium, quant à lui, a enregistré un repli de 40% à fin avril. Les résultats de vente de BMW et de MINI, pour les mois d’avril et mai, sont dans la même tendance que celles du marché premium du fait de la conjoncture et de notre décision de fermeture totale de nos sites et succursales pendant plus de quatre semaines.

Quelles sont vos prévisions pour le marché automobile marocain dans la prochaine période ?

La reprise est tributaire des décisions à venir du gouvernement concernant la fin du confinement et la stratégie du Maroc quant au déconfinement. Dans les meilleurs des cas, il s’agira d’une reprise graduelle à partir du mois de juin ou juillet et la dynamique du marché dépendra fortement de la conjoncture économique et du plan de relance qui sera déployé par le gouvernement. Dans tous les cas, nous pensons que l’année 2020 enregistrera une baisse qui tourne autour de 50% par rapport à l’année antérieure. Nos marques BMW et MINI seraient impactées dans les mêmes proportions. En termes d’importations, et vu la baisse des ventes, nous sommes dans l’obligation de freiner l’approvisionnement afin d’équilibrer notre stock.

A votre avis, quelles sont les mesures à prendre par la profession afin de minimiser l’impact sur l’activité ?

Pour les mois à venir, les importateurs et les marques devront faire preuve de créativité, flexibilité et agilité pour parer à une situation qui se caractérise par des incertitudes et un manque de visibilité. Il n’y a pas de solution miracle, nous devrons nous adapter à un nouvel environnement, en considérant une année 2020 très difficile et en espérant un retour progressif à la «normale» au deuxième semestre 2021, voire 2022. Pour pouvoir passer ce cap, les marques devraient travailler sur une approche produit & financement adaptée à la nouvelle situation pour relancer les ventes, s’orienter d’avantage vers la digitalisation et les services de proximité. Une attention particulière devra être accordée au service après-vente.

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer